Nandayanime

Nandayanime

Doujins


[HGameReview] Natsuiro High School: Seishun Hakusho

...Et c'est alors que, tels deux phoenix antiques et oubliés, dont les légendes hantent encore les landes et racontars locaux, deux sites, ainsi que deux jeunes otakus, resurgirent des entrailles du web afin de reprendre leur dû. Les peuples, qui avaient tant attendus le retour prophétique de ces entités semi-divines, oublièrent presque que cela faisait bien plus d'un an que Nandayanime n'avait rien posté. Et c'est donc tels une célébrité dont on ne citera pas le nom que nous revenons, bien plus tard que prévu, afin de vous proposer du contenu toujours plus mal rédigé et inutile: toujours plus indispensable.

Description/Infos

  • Catégorie: Eroge, a-rpg
  • Genre: Aventure, school life, infiltration
  • Editeur/Développeur: D3 Publisher

Résumé

Dans Natsuiro High School (ou, de son nom complet: "Summertime High School: A Young Man’s Notes—How a New Exchange Student Like Myself Ran Into His Childhood Friend On The School Tour, Then For Some Reason Became Super-Popular With The Girls For His Daily Scoops On The School Photography Club Even Though He Only Takes Panty Shots, And What He Thinks As He Goes On Dates During His Summer Of Island School Life"), le joueur emménage sur la petite île japonaise fictive Yumegashima et a trois mois (temps réel) pour prendre part à diverses quêtes éparpillées sur l'île. Il devient en effet, par un concourt de circonstances, le photographe attitré du club de journalisme du lycée (qui a dit 'harem'?). Au bout de cette période donnée, une fin lui sera attribué en fonction de ses choix, tout comme le proposerait un VN classique.

Gameplay

En tant que photographe officiel du journal du lycée, le personnage principal devra compléter des quêtes telles que photographier certaines choses à chercher un objet, etc. Etant avant tout un jeu nippon, Natsuiro High School propose ainsi au joueur de photographier culottes et sous-vêtements pour le plus grand plaisir des PnJ vous offrant ces... Objectifs. Si la police ou le personnel du lycée l'attrape alors que celui-ci s'adonne à ces actes de perversité, il sera sanctionné (la sanction allant d'une simple colle à un séjour en détention).

Il sera aussi permis au joueur de sortir avec les divers membres du club de journalisme, ainsi qu'avec d'autres filles.

Les contrôles de ce jeu peuvent être comparés à ceux de MetalGearSolid, Zelda ou encore GrandTheftAuto

Les plus

  • Enfin un véritable eroge qui a compris ce que les genres du rpg et de l'open-world peuvent apporter à un eroge
  • Un jeu d'infiltration dont les mécaniques sont simples et ludiques, mêlé à de l'aventure digne d'un anime de Production IMS
  • Un tas le lignes de dialogue, de contenus à découvrir, offrant une certaine rejouabilité et offrant au joueur de l'exploration intéressante

Les moins

  • Le jeu étant 'japan-only', il n'est pas traduit et requiert une PS3 japonaise afin de se lancer (NB: un patch anglais non-officiel est disponible)
  • Le jeu est pour l'instant incompatible avec l'émulation (n'affichant qu'un écran noir au lancement du jeu)
  • Le jeu est une exclusivité PS3. Dommage, pour un genre s'étant pourtant enraciné sur PC...

Note

En me basant sur un système qui a fait ses preuves pour les RPG (notation basée sur l'aspect graphique/audio, l'aspect ludique et l'aspect histoire), je pense pouvoir attribuer les notes suivantes:

  • Graphismes/Audio: 7/10
  • Gameplay: 8/10
  • Histoire: 6/10

Total:

  • 8/10

Verdict

Comme vous l'aurez deviné, ce jeu est tout simplement un coup de coeur pour moi. Ramenant des contrôles simples mais épurés et efficaces, il est très accessible et offre toutefois un certain challenge pour les néophytes. Il réussit à mêler un gameplay somme toute assez fripon avec quelque chose d'assez mature et intéressant à jouer. Dommage que celui-ci n'ai ni version PC, ni traduction complète.

Liens

Vous cherchez un lien pour le jeu? Vous pouvez déposer une requête sur le forum 'téléchargements' disponible ici!

 

Et voilà, ce nouvel article est fini. J'espère qu'il n'aura pas été trop long à lire et que celui-ci vous aura fait découvrir un jeu qui vaut la peine d'être joué! Il est à noter que le jeu est dores et déjà disponible au format .iso sur certains sites, mais il n'est (pour l'instant) pas jouable sur l'émulateur PSEMU3. Si vous avez une console cr*ckée, vous pourrez toutefois y jouer. Si votre console est déjà configurée comme étant une version japonaise, vous pouvez retrouver ce jeu sur le Playstation store. C'était Okamii Guuzen, pour vous servir!

15/09/2017
1 Poster un commentaire

[Nanday LIVE] Okamii teste VA-11 HALL-A

VA-11 HALL-A: Cyberpunk bartender action; a.k.a. Waifu bartending est un jeu de type visual novel basé sur un univers dark cyberpunk. Voici un réupload du live spécial st-Valentin (1ère partie) dans lequel Okamii teste la démo du jeu.

La 2nde partie sera streamée si la 1ère rencontre assez de succès.

O.G.


29/02/2016
0 Poster un commentaire

[HGameReview] Rapelay

Ah, Okamii n'est pas mort!!! En effet, il revient en force (après quand même presque deux mois d'absence) et vous propose aujourd'hui, et comme toute les semaines, une review un peu bizarre. Et comme souvent, on va aujourd'hui parlé d'un jeu Illusion. Une nouveauté cette fois-ci: il s'agit ici de leur jeu le plus controversé... De quoi nous offrir du grand spectacle, encore une fois.

Description/infos

  • Catégorie: Simulation, hentai
  • Genre: Psychological, Drame
  • Editeur/Développeur: Illusion Soft

Résumé

Le jeu vous place dans la peau d'un stalker, Masaya Kimuraqui, qui va très vite "rentrer" dans la vie d'une mère et ses deux filles. En temps que chikan, Masaya devra stalker et... Ahem... Violer la famille Kiryuu. Le jeu offre deux ending différents.

Gameplay

Le jeu est divisé en trois phases distinctes: la phase "histoire", la phase "stalking" ("chikan") et la phase "Intercation":

Pour ce qui est de la phase "stalking", elle se limite à stalker des jeunes gens dans le métro (ha, vous ne l'avez pas vu venir celle-là hein) et est donc assez limitée.

Mais, pour ce qui est de la phase "interaction", ll s'agit basiquement d'un eroge comme on en a vu des dizaines de fois. A l'instar de 3DCG, par exemple, vous pourrez ainsi choisir un tas de paramètres lors des scènes interactives.

Les plus

  • Différents endings
  • Certaine moralité de l'histoire dans les deux fins disponibles
  • Une gestion assez complète des scènes 'interactives'

Les moins

  • Le sujet grave (et particulièrement sale) abordé dans l'histoire
  • Nombre d'ending assez limité
  • Gameplay assez peu développé

Note

Nous allons nous contenter d'un 5/10 pour ce jeu, et je vais expliquer mon jugement juste après.

Verdict

Voilà. Je suis sûr que vous vous attendiez à quelque chose de plus... Enfin de mieux quoi. En effet, à part le fait que ce jeu soit très controversé et interdit dans beaucoup de pays, il n'offre pas un gameplay assez fourni pour être intéressant à jouer. Un eroge doit, selon moi (attention, avis purement subjectif) avoir une histoire (ou vous permettre d'en construire une, grâce à vos interactions), ce en quoi Rapelay est déjà bon, mais il doit aussi comprendre du gameplay (et par gameplay j'entends 'quelque chose de nouveau, d'original et qui vous donne envie de jouer, s'il ne s'agit pas du jeu en lui-même'). Après un verdict aussi tassé que celui-ci, vous aurez sans-doute besoin d'encore deux mois pour vous préparer à la suite...

Plus sérieusement, j'ai expliqué la raison de mon absence dans une news, la semaine dernière. Je reviens en effet pour quelques articles croustillants et j'espère qu'ils vous plairont.

O.G.


02/02/2016
0 Poster un commentaire

DeadOrAlive Online

Une fois n'est pas coutume, on va aujourd'hui parler d'un jeu gratuit, et surtout d'un bon jeu! Dans la continuité des jeux de combat, on va aujourd'hui s'attaquer au mmog qui aurait dû faire parti de la famille Dead Or Alive.

Description/infos

  • Catégorie: Combat, Compétition, Social
  • Genre: Futuriste, Alternatif
  • Editeur/Développeur: Koei/Tecmo

Résumé

Il s'agit d'un ancien jeu jouable uniquement en Alpha, et sorti uniquement en Chine. Le jeu en lui même reprend Dead or Alive 2 (sans le mode histoire) pour en faire un MMOG de type PvP fight et PvE fight. La plupart des niveaux et personnages de DOA2 sont inclus dans le jeu, mais la plupart des personnages/skins ne sont disponibles que sur les serveurs.

 

Gameplay

Le jeu n'a même pas commencé que vous vous demandez pourquoi vous souhaitez vraiment y jouer? C'est normal: la phase d'installation est assez compliquée et requiert un AppLocal Japonais (ou un émulateur AppLocal) et quelques configurations. Après avoir fouillé le web à la recherche de tutos (je posterais bientôt une vidéo résumant l'installation et une phase de gameplay sur cette fiche) vous êtes prêt à jouer mais un obstacle important vous bloque le passage: le jeu vous demande un username et un mot de passe... Que vous rentrerez de manière random, bien entendus.

Après cette phase désagréable, le vrai jeu commence et nous propose, au travers d'une interface qui rappelle SAO, de choisir un personnage ou d'en créer un. Libre à vous de créer un personnage (qui ne sera pas sauvegardé, faute de serveur officiel) et de vous lancer en rejoignant le serveur Russe.

Ici, dans une salle d'attente aux allures futuristes, vous pourrez retrouver des combattants et discuter avec eux, ainsi que visionner les différents match en cours via les écrans disposés dans la salle... Et c'est à ce moment que le gameplay prend tout son sens: systèmes de compétition avec ranking, de familia et bien plus... Si seulement les serveurs officiels n'avaient pas fermés. En effet, comme dit plus haut, les serveurs officiel qui avaient hébergés le jeu dans son unique phase de test ont fermés presque un an après leur ouverture, faute d'argent.

Ne vous inquiétez pas pour autant, car DOA5:LR est sorti depuis un moment et... Aha non, en fait, le mode multiplayer se fait toujours attendre... Voilà bien une bonne raison de plus pour jouer à DOA:O avec vos potes!

 

Les plus

  • Jeu hyper stable (dans les phases de combat), puisque basé sur l'engine de DOA2
  • Système anti-lag qui rend les combats plus fluides en cas de connexion lente
  • Une grande personnalisation des personnages
  • Reprend quasiment tout le contenu de DOA2 (sauf le mode histoire évidemment)
  • Mode solo (possibilité d'héberger son propre serveur et de jouer contre des bots)
  • Interaction inter-joueur

Les moins

  •  Installation et lancement compliqués
  • Pas de sauvegarde des comptes (donc pas de sauvegarde des persos ni des classements)
  • Assez peu de joueurs
  • Jeu coincé en alpha
  • Traduction bancale
  • Bugs divers et variés (allant du petit bug graphique à l'interface handicapante en passant par le crash to desktop pur et dur)
  • Contrôle seulement partiel de la manette rendant le jeu jouable uniquement au clavier

Note

Vitesse: 8/10

Contrôles: 8/10

Stabilité: 5/10

Addictif: 7/10

Note finale: 7/10

Verdict

Il s'agit là d'un jeu qui aurait pu être vraiment bon s'il avait été fini (même en ayant les serveurs fermés, il serait plus stable). Mais malgré tout, le fait de pouvoir combattre des inconnus en ligne est jouissif (surtout si vous tombez sur un newbie) et, de manière générale, fun. Je recommande donc ce jeu, avec des amis et surtout en team.

O.G.


24/11/2015
0 Poster un commentaire

[HGameReview] Battle Raper

La semaine dernière, je vous proposais une review d'un jeu un peu spécial, puisqu'il s'agissait d'une fresque artistique basée sur la représentation d'un univers onirique développé. Cette semaine, nous revenons aux classiques hebdomadaires avec une bonne vielle review d'eroge. Et oui, il s'agit encore d'un jeu signé Illusion.

Résumé

Habillé d'une histoire simple, pour rester dans la traditions des eroges à l'histoire peu (ou pas) travaillée, le jeu nous place dans la peau d'un héro qui doit... Accomplir une quête pour une organisation - ou quelque chose de semblable. Après des événements seulement cités au détour d'un paragraphe, et dont l’évocation n'apporte aucun renseignement sur l'histoire en elle même, on est directement plongé au cœur d'un gameplay... Pauvre.

Gameplay

Prenez le jeu aguicheur Dead or Alive, par exemple, et imaginez le célèbre jeu E.T. C'est bon, vous voyez? Oui, ce jeu se rapproche plus d'E.T, malgré sa futile tentative de se rapprocher du premier jeu.

Sur le papier, le concept est intéressant - pour un eroge, je veux dire: dans un jeu de combat, matérialiser la barre de vie des personnages en vêtements. De plus, il s'agit à l'époque d'une fonctionnalité nouvelle et inventive. Malgré cela, le jeu en lui même ne prend pas vraiment et on n'accroche pas au gameplay, handicapé par des contrôles relativement peu présents pour un jeu de combat.

La présence de combos intéressants (et difficiles pour certains) relève toutefois le niveau du jeu et la présence d'un mode multijoueur compense l'IA faible et peu développée.

Les plus

  • Le système de "vie"
  • Le mode multijoueur local

Les moins

  • Gameplay et histoire peu développés
  • IA au rabais
  • Mode multijoueur online absent
  • Contrôles de type Leader Price

Note

Vitesse: 6/10

Contrôles: 3/10

Stabilité: 7/10

Addictif: 4/10

Note finale: 5/10


Verdict

Ce jeu propose, de manière toutefois honnête, un gameplay assez pauvre, il faut le dire. Mais, car oui, il y a un "mais", il reste hilarant (surtout le mode histoire). Toutefois, si vous cherchez un véritable jeu de combat basé sur ce système de jeu assez spécial, je ne saurez que vous conseiller Senran Kagura avec un bon vieux émulateur de type PS3 ou 3DS. Sur ce, allez cracker des otome et surtout, que brûle votre cosmos.

O.G.


17/11/2015
0 Poster un commentaire