Nandayanime

Nandayanime

Doujins


[Nanday LIVE] Okamii teste VA-11 HALL-A

VA-11 HALL-A: Cyberpunk bartender action; a.k.a. Waifu bartending est un jeu de type visual novel basé sur un univers dark cyberpunk. Voici un réupload du live spécial st-Valentin (1ère partie) dans lequel Okamii teste la démo du jeu.

La 2nde partie sera streamée si la 1ère rencontre assez de succès.

O.G.


29/02/2016
0 Poster un commentaire

[HGameReview] Rapelay

Ah, Okamii n'est pas mort!!! En effet, il revient en force (après quand même presque deux mois d'absence) et vous propose aujourd'hui, et comme toute les semaines, une review un peu bizarre. Et comme souvent, on va aujourd'hui parlé d'un jeu Illusion. Une nouveauté cette fois-ci: il s'agit ici de leur jeu le plus controversé... De quoi nous offrir du grand spectacle, encore une fois.

Description/infos

  • Catégorie: Simulation, hentai
  • Genre: Psychological, Drame
  • Editeur/Développeur: Illusion Soft

Résumé

Le jeu vous place dans la peau d'un stalker, Masaya Kimuraqui, qui va très vite "rentrer" dans la vie d'une mère et ses deux filles. En temps que chikan, Masaya devra stalker et... Ahem... Violer la famille Kiryuu. Le jeu offre deux ending différents.

Gameplay

Le jeu est divisé en trois phases distinctes: la phase "histoire", la phase "stalking" ("chikan") et la phase "Intercation":

Pour ce qui est de la phase "stalking", elle se limite à stalker des jeunes gens dans le métro (ha, vous ne l'avez pas vu venir celle-là hein) et est donc assez limitée.

Mais, pour ce qui est de la phase "interaction", ll s'agit basiquement d'un eroge comme on en a vu des dizaines de fois. A l'instar de 3DCG, par exemple, vous pourrez ainsi choisir un tas de paramètres lors des scènes interactives.

Les plus

  • Différents endings
  • Certaine moralité de l'histoire dans les deux fins disponibles
  • Une gestion assez complète des scènes 'interactives'

Les moins

  • Le sujet grave (et particulièrement sale) abordé dans l'histoire
  • Nombre d'ending assez limité
  • Gameplay assez peu développé

Note

Nous allons nous contenter d'un 5/10 pour ce jeu, et je vais expliquer mon jugement juste après.

Verdict

Voilà. Je suis sûr que vous vous attendiez à quelque chose de plus... Enfin de mieux quoi. En effet, à part le fait que ce jeu soit très controversé et interdit dans beaucoup de pays, il n'offre pas un gameplay assez fourni pour être intéressant à jouer. Un eroge doit, selon moi (attention, avis purement subjectif) avoir une histoire (ou vous permettre d'en construire une, grâce à vos interactions), ce en quoi Rapelay est déjà bon, mais il doit aussi comprendre du gameplay (et par gameplay j'entends 'quelque chose de nouveau, d'original et qui vous donne envie de jouer, s'il ne s'agit pas du jeu en lui-même'). Après un verdict aussi tassé que celui-ci, vous aurez sans-doute besoin d'encore deux mois pour vous préparer à la suite...

Plus sérieusement, j'ai expliqué la raison de mon absence dans une news, la semaine dernière. Je reviens en effet pour quelques articles croustillants et j'espère qu'ils vous plairont.

O.G.


02/02/2016
0 Poster un commentaire

DeadOrAlive Online

Une fois n'est pas coutume, on va aujourd'hui parler d'un jeu gratuit, et surtout d'un bon jeu! Dans la continuité des jeux de combat, on va aujourd'hui s'attaquer au mmog qui aurait dû faire parti de la famille Dead Or Alive.

Description/infos

  • Catégorie: Combat, Compétition, Social
  • Genre: Futuriste, Alternatif
  • Editeur/Développeur: Koei/Tecmo

Résumé

Il s'agit d'un ancien jeu jouable uniquement en Alpha, et sorti uniquement en Chine. Le jeu en lui même reprend Dead or Alive 2 (sans le mode histoire) pour en faire un MMOG de type PvP fight et PvE fight. La plupart des niveaux et personnages de DOA2 sont inclus dans le jeu, mais la plupart des personnages/skins ne sont disponibles que sur les serveurs.

 

Gameplay

Le jeu n'a même pas commencé que vous vous demandez pourquoi vous souhaitez vraiment y jouer? C'est normal: la phase d'installation est assez compliquée et requiert un AppLocal Japonais (ou un émulateur AppLocal) et quelques configurations. Après avoir fouillé le web à la recherche de tutos (je posterais bientôt une vidéo résumant l'installation et une phase de gameplay sur cette fiche) vous êtes prêt à jouer mais un obstacle important vous bloque le passage: le jeu vous demande un username et un mot de passe... Que vous rentrerez de manière random, bien entendus.

Après cette phase désagréable, le vrai jeu commence et nous propose, au travers d'une interface qui rappelle SAO, de choisir un personnage ou d'en créer un. Libre à vous de créer un personnage (qui ne sera pas sauvegardé, faute de serveur officiel) et de vous lancer en rejoignant le serveur Russe.

Ici, dans une salle d'attente aux allures futuristes, vous pourrez retrouver des combattants et discuter avec eux, ainsi que visionner les différents match en cours via les écrans disposés dans la salle... Et c'est à ce moment que le gameplay prend tout son sens: systèmes de compétition avec ranking, de familia et bien plus... Si seulement les serveurs officiels n'avaient pas fermés. En effet, comme dit plus haut, les serveurs officiel qui avaient hébergés le jeu dans son unique phase de test ont fermés presque un an après leur ouverture, faute d'argent.

Ne vous inquiétez pas pour autant, car DOA5:LR est sorti depuis un moment et... Aha non, en fait, le mode multiplayer se fait toujours attendre... Voilà bien une bonne raison de plus pour jouer à DOA:O avec vos potes!

 

Les plus

  • Jeu hyper stable (dans les phases de combat), puisque basé sur l'engine de DOA2
  • Système anti-lag qui rend les combats plus fluides en cas de connexion lente
  • Une grande personnalisation des personnages
  • Reprend quasiment tout le contenu de DOA2 (sauf le mode histoire évidemment)
  • Mode solo (possibilité d'héberger son propre serveur et de jouer contre des bots)
  • Interaction inter-joueur

Les moins

  •  Installation et lancement compliqués
  • Pas de sauvegarde des comptes (donc pas de sauvegarde des persos ni des classements)
  • Assez peu de joueurs
  • Jeu coincé en alpha
  • Traduction bancale
  • Bugs divers et variés (allant du petit bug graphique à l'interface handicapante en passant par le crash to desktop pur et dur)
  • Contrôle seulement partiel de la manette rendant le jeu jouable uniquement au clavier

Note

Vitesse: 8/10

Contrôles: 8/10

Stabilité: 5/10

Addictif: 7/10

Note finale: 7/10

Verdict

Il s'agit là d'un jeu qui aurait pu être vraiment bon s'il avait été fini (même en ayant les serveurs fermés, il serait plus stable). Mais malgré tout, le fait de pouvoir combattre des inconnus en ligne est jouissif (surtout si vous tombez sur un newbie) et, de manière générale, fun. Je recommande donc ce jeu, avec des amis et surtout en team.

O.G.


24/11/2015
0 Poster un commentaire

[HGameReview] Battle Raper

La semaine dernière, je vous proposais une review d'un jeu un peu spécial, puisqu'il s'agissait d'une fresque artistique basée sur la représentation d'un univers onirique développé. Cette semaine, nous revenons aux classiques hebdomadaires avec une bonne vielle review d'eroge. Et oui, il s'agit encore d'un jeu signé Illusion.

Résumé

Habillé d'une histoire simple, pour rester dans la traditions des eroges à l'histoire peu (ou pas) travaillée, le jeu nous place dans la peau d'un héro qui doit... Accomplir une quête pour une organisation - ou quelque chose de semblable. Après des événements seulement cités au détour d'un paragraphe, et dont l’évocation n'apporte aucun renseignement sur l'histoire en elle même, on est directement plongé au cœur d'un gameplay... Pauvre.

Gameplay

Prenez le jeu aguicheur Dead or Alive, par exemple, et imaginez le célèbre jeu E.T. C'est bon, vous voyez? Oui, ce jeu se rapproche plus d'E.T, malgré sa futile tentative de se rapprocher du premier jeu.

Sur le papier, le concept est intéressant - pour un eroge, je veux dire: dans un jeu de combat, matérialiser la barre de vie des personnages en vêtements. De plus, il s'agit à l'époque d'une fonctionnalité nouvelle et inventive. Malgré cela, le jeu en lui même ne prend pas vraiment et on n'accroche pas au gameplay, handicapé par des contrôles relativement peu présents pour un jeu de combat.

La présence de combos intéressants (et difficiles pour certains) relève toutefois le niveau du jeu et la présence d'un mode multijoueur compense l'IA faible et peu développée.

Les plus

  • Le système de "vie"
  • Le mode multijoueur local

Les moins

  • Gameplay et histoire peu développés
  • IA au rabais
  • Mode multijoueur online absent
  • Contrôles de type Leader Price

Note

Vitesse: 6/10

Contrôles: 3/10

Stabilité: 7/10

Addictif: 4/10

Note finale: 5/10


Verdict

Ce jeu propose, de manière toutefois honnête, un gameplay assez pauvre, il faut le dire. Mais, car oui, il y a un "mais", il reste hilarant (surtout le mode histoire). Toutefois, si vous cherchez un véritable jeu de combat basé sur ce système de jeu assez spécial, je ne saurez que vous conseiller Senran Kagura avec un bon vieux émulateur de type PS3 ou 3DS. Sur ce, allez cracker des otome et surtout, que brûle votre cosmos.

O.G.


17/11/2015
0 Poster un commentaire

Yume nikki

Salut, c'est Okami qui reviens cette semaine, non pas pour une énième review d'eroge, mais bel et bien pour un article sur un jeu amateur chelou... Préparez la drogue et installez-vous dans votre canapé, avec votre couverture spéciale "position fœtale" car aujourd'hui, on va parler de Yume Nikki.

Résumé

Yume Nikki est un jeu d'horreur de type rpg d'exploration. Il est plus souvent considéré comme une œuvre d'art à part entière que comme un jeu, aspect graphique et gameplay obligent.

Vous y incarnez Madotsuki, une hikikomori qui n'a d'autre occupation que de regarder la télé, jouer à la Famicon, surfer sur internet et tenir un journal de rêves. Vous l'aurez compris, le gameplay du jeu ne se limite pas à rester cloitré dans la chambre de l'héroïne mais bel et biens de remplir ce fameux "Yume Nikki".

Gameplay

Le but principal du jeu est de compléter le "nexus", qui est en quelque sorte votre sanctuaire onirique. Depuis le nexus, vous pouvez emprunter diverses portes qui vous mèneront à divers lieux plus étranges les uns que les autres: les rêves. Votre tâche sera donc d'explorer de fond en comble ces rêves et de découvrir tout leurs secrets.

L'interaction, bien que présente dans sa forme la plus pauvre, sera un élément de gameplay clé de votre réussite: ainsi, même si les différents PNJ ne peuvent parler (et d'ailleurs ne peuvent interagir avec vous), vous pourrez tous aller les voir pour tenter de découvrir le mystère des rêves.

Les plus

  • Un véritable univers onirique recréé à la perfection
  • Différents "tableaux" qui n'ont pas volés leur titre d’œuvre d'art
  • Un gameplay étrange et pourtant assez simple, voir simpliste
  • Un bon jeu d'horreur, avec sa dose de situations intrigantes et étranges

Les moins

  • Comme cité plus haut, Yume Nikki est plus une œuvre d'art qu'un jeu à proprement parler
  • Interaction limitée

Note

Vitesse: 6/10

Contrôles: 5/10

Stabilité: 9/10

Addictif: 10/10

Note finale: 7.5/10

Verdict

Ce jeu, qui est plus une expérience étrange qu'un véritable rpg, allie à perfection singularité et profondeur de gameplay. De plus il est gratuit, alors vous n'avez rien à perdre.

O.G.


13/11/2015
0 Poster un commentaire